Certificat Manager du risque

 | Paru dans Entreprise romande  | Auteur : Lauren Hostettler
visuel visuel

La gestion des risques concerne de nombreux domaines qui évoluent rapidement, comme la gestion des actifs, la propriété intellectuelle, la sécurité des produits et des machines, la santé sur la place de travail, les projets stratégiques, la santé des patients, la sécurité de l’information, la conformité aux réglementations, etc. Pour pouvoir y faire face, les entreprises et toute autre organisation peuvent apprendre à intégrer la gestion des risques dans leur gestion globale, plutôt que de réagir à différentes situations. C’est l’objectif du certificat ISO 31000 Manager du risque, composé de trois modules de formation pratique donnés par José Lamas-Valverde, directeur de la société Formation en Gestion des Risques, et d’autres praticiens de la gestion du risque.

Quelle est la définition du management du risque?

Le management du risque consiste à prendre en compte les circonstances et les événements qui peuvent avoir un impact sur le fonctionnement d’une entreprise, y compris ses actifs et les personnes y travaillant. Il comprend aussi l’évaluation de l’incertitude par l’intermédiaire de la probabilité d’occurrence. Le gros du travail est fondé sur la mise en oeuvre du processus de management du risque, qui consiste en l’étude du contexte, l’appréciation et le traitement du risque. L’objectif de cet effort est de mieux connaître les risques pour mieux les gérer et attribuer les ressources nécessaires et adaptées afin de les prévenir et de les atténuer. Cela permet aussi de saisir des opportunités liées aux défis posés par les risques. Toutefois, même s’il est impossible de penser à tout à l’avance, la réflexion apporte toujours de la valeur, car le management du risque est un élément fondamental d’une gestion responsable et cohérente avec la stratégie de l’organisme et la bonne marche des activités.

Quels sont les objectifs de cette formation?

Actuellement, beaucoup de variables - comme les changements technologiques et réglementaires, la diminution des marges d’erreur, la pression sur les performances ou l’augmentation des sollicitations - ont un impact sur la gestion des entreprises. Il faut pouvoir donner aux entrepreneurs un ensemble d’outils et de méthodologies pour visualiser ce qui est fondamental ou secondaire afin de prioriser les actions et de s’adapter aux circonstances, même dans une situation de stress. L’objectif est de pouvoir appliquer de manière concrète les processus de management du risque et d’améliorer les performances de l’entreprise. Pour cela, nous mettons en place des exemples concrets et des exercices pratiques afin de préparer les personnes au choix de la méthodologie et de la structure adaptées à l’entreprise.

Comment s’articule la formation?

Elle comporte trois modules, répartis sur cinq jours. Le premier durera deux jours; il abordera les bases et les fondements du management du risque. Les aspects normatifs et les processus seront notamment traités de manière interactive grâce à des cas concrets et à des quiz. Le deuxième module se déroulera sur une journée et donnera l’occasion de réfléchir aux normes et aux processus établis. Il s’agit d’un exercice de résolution d’un problème concret. Des scénarios permettront de tester les outils pour une mise en pratique complète. A la fin de la journée, une discussion permettra d’échanger sur les solutions. Le troisième module, sur deux jours, complètera les deux premiers en intégrant le système organisationnel. Plusieurs méthodes, selon des approches qualitatives et quantitatives, seront présentées afin que les participants les connaissent et les différencient. Des experts viendront également témoigner de leur expérience dans plusieurs domaines, comme la finance, la sécurité au travail, la sécurité informatique ou les risques liés aux produits. Le premier module peut être suivi sans prérequis, ce qui n’est pas le cas des deux suivants: il faut avoir suivi le module un pour suivre le deux et avoir suivi celui-ci pour prendre part au troisième. J’invite les participants à se faire certifier Manager de risque. Pour cela il faudra suivre les trois modules avec une utilisation appuyée des normes ISO 31000 et ONR 49000. En effet, chaque participant doit avoir à sa disposition ces deux normes. L’évaluation des connaissances comprend un examen écrit et un travail pratique.

Quel est le public cible?

Toute personne soucieuse des risques liés à son activité est la bienvenue. Il peut s’agir de cadres, de responsables, de gestionnaires ou de personnes ayant des postes intermédiaires, travaillant dans des entreprises privées ou publiques, dans des fondations, etc. La formation est conforme aux principes de la norme internationale ISO 31000 et est valable et reconnue en Suisse et à l’étranger.

Comment se déroule l’examen du mois de juin?

Au terme de la formation, un examen écrit et un travail viendront évaluer les connaissances pour l’obtention du Certificat Manager du risque. Ce certificat est reconnu par la FER Genève et Swiss Safety Center, qui certifie en Suisse des personnes et des organismes. L’examen écrit dure trois heures et se déroulera le 16 juin 2020. La travail pratique est un projet personnel qui consiste en une analyse complète d’un cas réel et se déroule sur plusieurs mois.

Lieu: Centre de Formation FER Genève 12, quai du Seujet, Genève
Dates: Lundi 7 et mardi 8 et lundi 21 septembre, lundi 12 et mardi 13 octibre, lundi 16 novembre 2020
Horaire: De 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h45 (sauf examen)
Renseignements et inscriptions: www.fer-ge.ch


Découvrez d'autres articles

Fidéliser ses clients grâce à l’e-mailing

Fidéliser ses clients grâce à l’e-mailing

9 octobre 2020 - Paru dans Entreprise romande

La FER Genève propose une nouvelle formation interactive qui a pour objectif de familiariser les entreprises avec l’e-mail marketing. Nathalie Robert, consultante, enseignante et formatrice en...

Lire plus
Certificat Manager du risque

Certificat Manager du risque

27 février 2020 - Paru dans Entreprise romande

Certificat Manager du risque 27 février 2020  | Paru dans  Entreprise romande  | Auteur : Lauren...

Lire plus
Mieux suivis, les apprentis genevois réussissent mieux

Mieux suivis, les apprentis genevois réussissent mieux

6 décembre 2019 - Paru dans Entreprise romande

Alors qu’il y a une dizaine d’années le dispositif genevois de surveillance de l’apprentissage était notoirement insuffisant, un nouveau système a été mis en place. Depuis, la situation des...

Lire plus