Deux petites piqûres de rappel

 | Paru dans Blog FER Genève  | Auteur : Stéphanie Ruegsegger

A quelques mois de la date fatidique pour la mise en œuvre de l’initiative contre l’immigration de masse, deux études nous rappellent que sans main d’œuvre étrangère, notre prospérité serait fortement réduite. La première corrobore les conclusions d’une première analyse effectuée à la demande notre Fédération et rendue en juillet 2012 sur les pratiques d’embauche à Genève. Neuchâtel et sa Chambre de commerce et d’industrie ont en effet mandaté l’Université du canton pour une étude économétrique sur les profils des demandeurs d’emploi et des frontaliers.Sans surprise, et à de rares exceptions près, il y a claire inadéquation.

La seconde étude est issue des Banques cantonales romandes et porte sur les perspectives conjoncturelles. Après une croissance timide en 2015, les projections 2016 et 2017 pour la Suisse romande sont plus réjouissantes. Et de noter au passage que près de 20% du PIB romand est imputable aux travailleurs pendulaires et frontaliers. Notre région n’a donc clairement rien à gagner d’un réflexe isolationniste. Il serait bon de s’en rappeler lorsqu’il faudra nous prononcer sur l’avenir des accords bilatéraux.



Poster un Commentaire