Loi sur les armes, une révision raisonnable dans l’intérêt de la Suisse

 | Paru dans Blog de la FER Genève  | Auteur : Catherine Lance Pasquier

Le mois de mai sera chargé. Outre la votation sur la réforme fiscale, nous devrions nous prononcer sur la révision de la loi sur les armes. Les modifications adoptées par le Parlement sont remises en question par un référendum, bien qu’elles soient très limitées et raisonnables : les tireurs sportifs pourront pratiquer leur loisir sans difficulté, les collectionneurs devront démontrer que leurs armes semi-automatiques sont conservées en lieu sûr, les militaires ne sont pas concernés…

Alors quel est l’enjeu réel de ce référendum? Cette révision découle d’un développement de l’acquis de Schengen, que la Suisse reprend en tant qu’Etat associé. Ce référendum menace donc directement notre participation à l’espace Schengen, de grande valeur au plan sécuritaire. La lutte contre la criminalité internationale ne peut s’opérer sans coopération policière et judiciaire avec nos voisins européens. L’accord a aussi une haute importance économique par le biais des visas Schengen pour notre industrie touristique, notre place scientifique et la Genève internationale ou encore par la suppression des contrôles systématiques aux frontières.

Cessons de mettre en péril nos relations avec l’UE, notre principal partenaire et premier client, sous n’importe quel prétexte. Nos entreprises ont besoin de stabilité. 



Poster un Commentaire