Mobilisons-nous contre l’initiative «En faveur du service public»

 | Paru dans Blog FER Genève  | Auteur : Delphine Trunde-Jaccard

L’initiative «En faveur du service public» réunirait aujourd’hui une majorité de 58% de voix en sa faveur, si l’on en croit le sondage gfs.bern, publié récemment. Attention, prévient le sondeur, l’attrait de telles initiatives, séduisantes dans leur intitulé, diminue généralement à mesure que l’on se rapproche de la date du vote et que la campagne des opposants produit ses effets. Il faut donc prendre ce résultat avec des pincettes. Cela dit, nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. De quoi parlons-nous? L’initiative veut restreindre la liberté entrepreneuriale des CFF, de Swisscom et de la Poste en leur interdisant de réaliser des bénéfices et de recourir aux subventions croisées.

Ce texte a fait l’unanimité contre lui au Parlement, il a été refusé par les syndicats et par toutes les organisations économiques; enfin il a été rejeté par les cantons, les communes et les régions de montagne. Et pour cause! L’initiative priverait les caisses des communes, des cantons et de la Confédération de plusieurs centaines de millions de francs de revenus fiscaux. Ce manque à gagner devrait alors immanquablement être compensé par une augmentation d’impôts pour tous. En outre, les entreprises de service public ne pourraient plus investir dans le développement de leurs services de base. L’initiative est trompeuse, elle entraînerait une dégradation des prestations dont les clients feraient les frais. La Suisse occupe régulièrement les premiers rangs des classements sur la qualité des infrastructures, un atout important en termes de compétitivité. Faisons en sorte que cela ne change pas!



Poster un Commentaire