Pourquoi certains employés ont du mal à se lever le matin

 | Paru dans Entreprise Romande  | Auteur : Pierre Cormon
visuel visuel

Notre horloge interne nous rend plutôt «du matin», «de la journée» ou «du soir», sans que cela ne soit un effet de notre volonté. Mais l’éclairage artificiel et la lumière des écrans peuvent perturber ce mécanisme.

Nous avons tous connu un collègue qui arrive le matin avec une petite mine, se rue sur la machine à café et a besoin d’un moment pour atteindre son meilleur niveau. Et un autre qui, dès 7:30, regorge d’énergie. C’est parfaitement naturel, a expliqué la doctoresse Katerina Espa Cervena, spécialiste du sommeil au Centre du Sommeil CENAS à Genève, au Salon RH 2017. Comme tous les êtres vivants, y compris unicellulaires, les humains ont une horloge interne, qui se règle notamment avec la lumière, mais aussi avec des facteurs tels que l’activité physique, les repas ou les activités sociales. Elle peut nous faire être «du matin», «de la journée» ou «du soir», selon notre bagage génétique. «Se lever facilement le matin n’est pas qu’une question de volonté », relève l’experte.

Pendant une grande partie de l’histoire de l’humanité, ces différences ne posaient pas de problème. Chacun se levait et se couchait selon son propre rythme. C’était même un avantage pour la communauté: la variété des rythmes assurait qu’en cas de besoin, quelqu’un était toujours réveillé pour intervenir.

Dans le monde contemporain, avec ses horaires contraignants, cela gêne en revanche certains individus, dont le rythme n’est pas en accord avec les horaires dominants. La lumière artificielle perturbe notre horloge interne, en lui envoyant des signaux contradictoires. Elle rend plus difficile de se régler sur l’alternance jour/nuit. C’est particulièrement le cas de la lumière bleue émise par les écrans. Lorsqu’on veille trop tard devant un écran, le cycle de sommeil peut se décaler et le réveil être d’autant plus difficile.

Il n’existe pas de recette universelle pour que les entreprises favorisent le sommeil de leurs employés. Certaines recommandations peuvent cependant être appliquées dans une grande partie des cas.

  • Laisser si possible de la flexibilité dans les horaires, afin que chacun puisse travailler au moment où il est le plus efficace. «Permettre aux individus de travailler selon leur rythme diminue l’absentéisme, l’irritabilité et accroît la performance et la qualité de vie», remarque Katerina Espa Cervena.
  • Installer sur les postes de travail des programmes du type f.lux, qui filtrent la lumière bleue en fonction de l’heure.
  • Fournir aux employés travaillant le soir devant un écran des lunettes permettant de filtrer la lumière bleue, disponibles chez les opticiens.
  • Intensifier l’éclairage le matin, afin de favoriser le réglage de l’horloge interne. «C’est une mesure très répandue dans les pays nordiques», remarque Katerina Espa Cervena.

Découvrez d'autres articles

Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle?

Faut-il avoir peur de l'intelligence artificielle?

1er février 2019 - Paru dans Entreprise romande

Les départements des ressources humaines des entreprises romandes se trouvent face à un défi de taille: de nouveaux outils de sélection de candidats à un poste arrivent sur le marché. La...

Lire plus
Différent? Bienvenue dans l’entreprise!

Différent? Bienvenue dans l’entreprise!

11 janvier 2018 - Paru dans Entreprise Romande

Des outils et des ressources permettent de faciliter l’embauche de collaborateurs atypiques – personnes surdouées, atteintes du syndrome d’Asperger, sourdes ou aveugle – et de la collaboration avec...

Lire plus

La digital room promet de bouleverser (un peu) le recrutement

3 août 2018 - Paru dans Entreprise Romande, Le Magazine

Les métiers du recrutement sont-ils en train de se transformer en raison de la montée de puissance de l’intelligence artificielle? Les réponses à ces questions demeurent nuancées.

Lire plus