Si vous ne vous intéressez pas à la politique, la politique s’intéresse à vous

 | Paru dans Blog FER Genève  | Auteur : Stéphanie Ruegsegger

Voilà qui semble normal, dans la mesure où la politique se réfère précisément à l’art de gérer la Cité, à savoir la société. Cela vaut bien entendu pour le citoyen, mais aussi pour l’entreprise. Celle-ci n’a donc aucun intérêt à s’en détourner, dans la mesure où les décisions politiques l’impactent directement. Que ce soit une nouvelle assurance sociale, une réforme fiscale ou encore de nouvelles infrastructures: voilà autant de projets qui influencent le quotidien de l’entreprise. Il est vrai qu’il est quelquefois difficile de concilier ces deux mondes au fonctionnement si éloigné. Un chef d’entreprise décide le plus souvent seul, vite et assume le risque.

La politique est quant à elle faite de discussions, d’arbitrages; le rythme de décision y est fatalement plus lent et le risque est assumé globalement par l’ensemble de la société. Fort heureusement, des chefs d’entreprise font, en dépit de ces différences, le choix de s’investir en politique. Ils le font pour porter une vision de la société qui est libre, responsable, entreprenante, confiante et tournée vers l’avenir. Cet engagement se fait quelquefois au détriment de leurs propres affaires, mais en cohérence avec leurs valeurs.

D’autres représentants de l’économie défendent eux aussi cette vision. S’ils ne sont pas patrons, ils sont au quotidien à leurs côtés et partagent leurs préoccupations, en tant que responsable au sein d’une entreprise ou représentant d’une association professionnelle. Les défis qui s’annoncent dans les années à venir sont nombreux pour notre canton et son économie. Des candidats défendant la voix des entreprises se présentent au Grand Conseil, le 15 avril prochain, sous différentes étiquettes. Ils méritent votre soutien. Car en votant pour eux, vous votez pour vous!



Poster un Commentaire