Formation, recherche & innovation

visuel visuel

Les enjeux

«La Suisse maintient son excellence dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation et saisit les chances qu’offre le numérique.» Tel est l’objectif adopté par le Conseil fédéral pour le programme de législature 2019-2023. La Suisse bénéficie d’un système de formation de qualité qui doit s’adapter aux changements numériques, de mobilité professionnelle et d’évolution démographique pour contribuer à lutter contre la pénurie croissante de main-d’oeuvre qualifiée. Elle doit préserver sa compétitivité en matière de recherche et d’innovation.

Les changements démographiques, la numérisation et la création de nouveaux emplois rendent toujours plus indispensable l’ancrage de la formation initiale et continue dans le monde du travail. Le système de formation professionnelle duale, pris en charge essentiellement par les employeurs, demeure un atout majeur pour répondre aux besoins des entreprises et permettre aux jeunes d’entrer plus facilement sur le marché du travail. La formation professionnelle supérieure ouvre des perspectives très intéressantes et doit être encouragée en Suisse romande. A Genève, il faut aussi réussir la mise en oeuvre de la nouvelle norme constitutionnelle, unique en Suisse, qui prévoit une formation obligatoire jusqu’à 18 ans. De nombreuses voies de raccrochage scolaire et professionnel (rattrapage) sont proposées.

Au degré tertiaire, la Suisse offre une formation supérieure de qualité et très diversifiée, qui permet d’attirer du personnel qualifié et de renforcer la capacité d’innovation. Selon de nombreuses études, une très forte majorité des métiers que les écoliers actuels pratiqueront à l’avenir n’existent pas encore. La formation continue gagne en importance. Les entreprises suisses l’ont bien compris, puisque près de 90% d’entre elles ont soutenu la formation continue de leur personnel1. La Confédération encourage ce mouvement avec un programme national pour promouvoir les formations continues portant sur les compétences de base attendues sur le lieu de travail.

La FER Genève est très active dans le domaine de la formation initiale et continue, en tant qu’employeur et par son rôle dynamique au sein de commissions officielles ou dans le cadre des cours inter-entreprises. En complément de sa large offre de formation, elle a organisé en 2019 la première Journée de la formation pour permettre aux PME de mettre en adéquation, avec leur stratégie d’entreprise, les compétences actuelles et futures de leurs collaborateurs.

La Suisse est l’un des pays les plus compétitifs en matière d’innovation. Ce bon résultat résulte des interactions favorables entre l’économie privée et les établissements de recherche, EPF, universités cantonales et hautes écoles spécialisées. La Suisse est également très engagée dans le domaine de la coopération scientifique internationale. A cet égard, la poursuite de sa participation aux programmes cadres de recherche pluriannuels de l’Union européenne est indispensable pour sa place scientifique. Au niveau local, la FER Genève participe au Geneva Creativity Center qui renforce les liens entre le monde académique et le monde industriel.

Les priorités de la FER Genève

  • Renforcer le système de formation professionnelle et maintenir son ancrage dans le monde du travail;
  • Développer l’offre de formation continue, dans un contexte de numérisation de l’économie;
  • Maintenir la capacité d’innovation de la Suisse, notamment par l’excellence de sa formation supérieure et la poursuite de sa participation à l’espace de recherche européen.

 

Au niveau cantonal

Valorisation de l’apprentissage

Seul un jeune sur cinq choisi la voie de l’apprentissage à Genève, c’est moins que la moyenne des autres cantons. Cela tient essentiellement au tissu économique du canton, surtout axé sur une économie de services. Il s’agit de valoriser davantage la formation duale, qui est plus proche des besoins réels de l’économie, auprès des jeunes les plus qualifiés. Cette mesure permettra notamment de lutter contre le chômage des  jeunes.

Développement du rôle de Genève dans les biotechnologies

L’ancien site de l’entreprise Merk Serono héberge désormais le Campus Biotech et les chercheurs du Human Brain Project (HBP), un projet qui vise à concevoir un modèle intégrant toutes les connaissances sur le cerveau (Projet de l’Université de Genève en partenariat avec l’EPFL). C’est une formidable opportunité pour Genève de se positionner en tant que « cluster » dans les biotechnologies et sciences de la vie et contribuera à attirer des entreprises suisses et internationales actives dans ce domaine à Genève.